Les formalités d’un prêt automobile

Avoir un moyen de transport personnel est un besoin nécessaire lorsqu’on a une activité professionnelle qui nécessite des déplacements réguliers. Étant donné qu’une voiture coute cher, il n’est pas donné à tout un chacun de s’en procurer une par ses propres moyens. Heureusement, les crédits à consommations permettent de financer ce genre besoin grâce au prêt automobile. Cependant, pour prétendre à ce service, il faut remplir quelques formalités que nous allons découvrir.

Les papiers à fournir

Comme pour tout service auquel vous voulez accéder, il faut au préalable constituer un dossier. C’est sur ce dossier que la banque s’appuiera pour accepter ou refuser votre demande de prêt. L’emprunteur est obligé de fournir sans omettre les papiers qui lui sont réclamés par l’institut financier au risque de voir sa demande rejetée. En général, le dossier est constitué d’une copie de pièce d’identité légalisée, d’un justificatif de domicile récent. Ces deux éléments permettent votre identification et votre localisation. Ensuite, il faudra passer à la partie finance en ajoutant un relevé d‘identité bancaire et un justificatif du montant de l’apport personnel. Il faudra ajouter à ces papiers le bon de commande de la voiture que vous récupérerez auprès du concessionnaire ou du garage. Chaque banque possède sa façon de fonctionner. Il est possible que certains établissements réclament d’autres papiers en plus des cinq cités plus haut.

L’importance des papiers

Ces papiers sont d’une importance capitale. Ils permettent aux banques de savoir à qui elles ont affaire. En somme, il s’agit de garde-fous qui servent à les protéger et à protéger les particuliers. Lorsqu’un consommateur contracte un prêt, il doit être en mesure de le rembourser dans le temps imparti. Les banques s’assurent en amont de cette possibilité en étudiants les dossiers des consommateurs qui veulent obtenir un prêt. S’assurer de la solvabilité du client est primordial pour une banque étant donné que les prêts à la consommation sont destinés à des personnes physiques. Pour assurer encore plus leurs arrières, les banques s’appuient sur une base de données gérée par la Banque de France qui fiche tous les défauts de paiements concernant les prêts.

Le non paiement d’un crédit à temps

Un crédit contracté auprès d’une banque engage la personne physique à respecter le paiement échelonné avant échéance de la date. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les banques s’assurent de la solvabilité du demandeur en étudiant avec beaucoup de minutie le dossier des personnes désirant obtenir un prêt, quelle que soit la nature de ce dernier d’ailleurs. Malgré toutes ces précautions, il peut arriver que le client ait des problèmes lors du remboursement de la dette. Dans ce cas, plusieurs mesures peuvent être prises à son encontre.

Un premier rappel à l’ordre

Dans la vie, des imprévus peuvent arriver à tout moment. Ces situations auxquelles on ne s’attendait pas peuvent avoir des incidences sur le remboursement du crédit contracté auprès de votre banque. Qu’il s’agisse d’une situation financière assez difficile ou d’un retard de paiement de votre salaire, cela aura pour effet de rompre le remboursement mensuel de prêt. Puisqu’un accident de parcours ne peut être évité, votre banque se montrera compréhensive à votre égard. Dans ce cas précis, aucune sanction ne sera prise à votre encontre. Un simple rappel vous sera adressé pour vous signifier votre manquement. De même, aucune pénalité financière ne sera ajoutée à votre situation déjà compliquée.

Des sanctions plus sévères en cas de récidive

Votre banque peut se montrer compréhensive lors de votre premier manquement à vos engagements. Mais lorsque la situation se répète, c’est-à-dire que vous ne respectez pas le remboursement de deux mensualités successives, alors votre banque prendra des mesures plus sévères à votre encontre. La première consiste à une mise en demeure. La justice prendra connaissance de votre dette non remboursée. Ensuite, votre nom sera inscrit dans une liste gérée par la Banque de France qui recense tous les incidents concernant le remboursement des crédits. En plus de ces mesures repréhensives, vous serez obligés de payer des indemnités de retard. Ce qui représente des frais en plus de la somme que vous devez rembourser. Une fois que la justice a pris connaissance de votre cas, ce sera à elle de juger. Dans ce cas, vous risquez la saisie de vos biens pour rembourser votre dette.

Qu’est-ce que le prêt à taux zéro ?

C’est un dispositif conçu et adopté en 2011 pour que vous puissiez devenir propriétaire.

Ce prêt est accordé par l’État français. Si vous aviez déjà rêvé de devenir propriétaire, c’est le moment.

Le PTZ sert à financer partiellement l’acquisition de logement pour habitation. L’offre de financement concerne à la fois l’acquisition ou la construction des résidences neuves et anciennes, mais sous certaines conditions.

Le PTZ, comme son nom l’indique est bien évidemment à taux zéro.

Quelles sont les conditions du PTZ ?

Conditions sur les propriétaires :

L’offre de prêt touche seulement ces catégories de personnes :

  • Des personnes qui n’ont jamais été propriétaires du moins pendant les 2 dernières années avant l’offre
  • Les handicapés ou familles s’occupant d’un enfant handicapé
  • Les invalides
  • Les sinistrés

Toutefois, ces conditions doivent être certifiées par un document à remplir. Vous pouvez les consulter en ligne

 

Les conditions sur les ressources du futur propriétaire :

Il y a un plafond restrictif concernant vos ressources financières. Ce plafond varie selon la région où vous voulez acheter le logement : Zone A, Zone B1, Zone B2 et Zone C. Pour imposer ce plafond, l’État a également pris en compte le nombre des futurs occupants. Le plafond de revenu pour une seule personne se trouvant dans la Zone A est nettement inférieur à celle qui se trouve dans la Zone C.

Veuillez consulter en ligne pour connaître la zone géographique,

  • Comment savoir le montant du PTZ ?

En principe, pour savoir le montant à emprunter, il y a un taux à appliquer au coût de l’opération : ce coût englobe le coût d’acquisition ou de construction et les honoraires et frais de négociation.

Il y a par contre des plafonds à respecter. Ces plafonds dépendent également de votre zone communale et du nombre de futurs occupants

Vous pouvez consulter en ligne des simulateurs de PTZ.

 

  • Le remboursement

La durée de remboursement dépend de ces critères :

  1. Le niveau de votre revenu mensuel
  2. Le nombre d’occupants
  3. La zone géographique

Plus le revenu est faible, plus on vous donne plus de temps pour amortir vos dettes.