Les marchés de la Bourse sont au plus haut, notamment en Amérique

Les marchés boursiers battent tous les records même avec l’histoire de la pandémie de Covid-19, et ce notamment aux États-Unis. Particulièrement touchés par le virus, les États-Unis enregistrent une hausse considérable au niveau de la bourse.

La Bourse n’a pas connu de crise

Les États-Unis comptent parmi les plus frappés par l’épidémie de Covid-19. Cette pandémie est passée avec son cortège de faillites, de pertes d’emplois par millions et d’endettement des entreprises, mais les marchés boursiers en sont sortis indemnes. Ils  battent des records et spécialement aux États-Unis. Déjà en début de l’année, bien avant le début de la pandémie, les marchés boursiers étaient déjà très hauts. À l’époque, on se demandait même si les niveaux étaient bien raisonnables. La crise du Covid est passée par là, mais Wall Street bat record sur record avec une hausse de 14% depuis le début de l’année.

Une belle progression pour les actions américaines

L’indice mondial MSCI a atteint un plus haut historique, et cela une grande partie grâce à la progression conjuguée des actions américaines et européennes. Les actions continuent de bénéficier d’un regain considérable, notamment avec la perspective de l’arrivée prochaine de vaccins contre le COVID-19 et aussi avec l’évolution de la situation politique aux États-Unis. Les intérêts des investisseurs semblent être bien alimentés malgré que le Covid-19 continue encore de frapper le monde.

La situation défie la raison

Dans les entreprises ne sont pas lourdement dans la route, leurs profits sont en chute libre, en revanche les cours de Bourse sont au plus hauts.Depuis 1929, le rapport entre le cours de Bourse et le niveau de profit était inédit. Pour la suite, ce calcul de la valorisation des actions américaines mené les économistes devrait même donner froid dans le dos. Devrait-on donc s’en inquiéter ? Apparemment, vendre toutes ses actions immédiatement et fuir la Bourse ne sont pas encore les priorités des investisseurs. Bien au contraire, ils restent bien confiants en ce qui concerne la Bourse. Cette situation est invraisemblable, mais quand on y regarde plus près, les investisseurs ne sont pas prêts de quitter le marché de la Bourse d’ici les années à venir.

Comment expliquer ce mystère ?

Indexés sur des taux d’intérêt très bas, les autres placements rapportent encore moins que les actions. Par cette raison simple, la bourse arrive à marquer un point parmi les différents placements qui existent. Jusqu’à l’heure actuelle, il n’y a aucune raison que cela change. Pourquoi ? Car il se trouve que les États sont beaucoup plus endettés, bien plus qu’avant le Covid. De ce fait, les banques centrales vont encore les maintenir sous perfusion pendant longtemps, et ce avec des taux d’intérêt proches de zéro. Tant que cette situation dure, il est sûr que les marchés des actions vont rester en apesanteur. La situation est un peu déroutante certes, mais avec quelque chose de si artificiel et fragile, il faut que ça tienne et tout le monde y a d’ailleurs intérêt.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*