Comment trouver le financement pour son entreprise ?

Devenir entrepreneur n’est pas une décision qui se prend d’un coup de tête, car cela nécessite un financement assez lourd. Lorsque vous ne disposez pas de fonds financiers propres nécessaires pour financer la création de votre entreprise, vous pouvez faire recours à d’autres moyens comme les prêts, les aides publiques, le crowdfunding et le business angel. Les sources de financement ne manquent pas, mais les conditions pour l’obtention des fonds risquent de causer problème. Il est donc important de choisir le bon financement.

Demander de l’aide à ses proches

C’est la première option à laquelle penser lorsque vous devez penser lorsque vous souhaitez monter une entreprise. L’avantage de collecter les fonds auprès de votre entourage est que vous n’aurez pas à rembourser avec un taux d’intérêt, car il s’agit d’un love money. Il est possible de bénéficier jusqu’à 31 865 € sans que vous n’ayez à payer des droits. Mais pour cela, certaines conditions doivent être remplies, à savoir :

  • Le donateur doit être âgé d’au moins 80 ans,
  • Vous devez être majeur ou émancipé,
  • Vous devez avoir un lien de parenté avec le donateur (enfant, petit-fils, ou arrière-petit-fils), les nièces et neveux entrent également dans cette ligne si le donateur n’a pas de descendants.

Le don d’argent doit faire l’objet d’un acte sous seing privé, d’une déclaration de don ou d’un acte notarié. Le bénéficiaire dispose d’un délai d’un mois pour informer son centre des finances publiques.

Les prêts d’honneur

Si vous êtes à la recherche d’un financement pour la création de votre entreprise, vous pouvez faire recours à un prêt d’honneur. Par définition, le prêt d’honneur est un prêt qui se fait sans aucune garantie ou caution personnelle dont le taux d’intérêt est de 0 % et s’inscrivant en fonds propres. Le plafond autorisé pour ce type de prêt est de 90 000 € si le projet est innovant. Différents réseaux proposent ce type de prêt. Les prêts d’honneur s’obtiennent après un passage devant le jury d’experts et ils apportent de la crédibilité au projet et facilitent l’octroi des financements.

Le microcrédit

Ce type de prêt a été particulièrement mis en place pour des personnes rencontrant des difficultés d’accès à des financements bancaires. Ce prêt vise la consolidation, la reprise ou la création d’une entreprise. L’objectif est de permettre à l’entrepreneur de créer ou de pérenniser des emplois. Au-delà du prêt, le bénéficiaire bénéficie d’un suivi particulier en ce qui concerne les démarches administratives, le développement d’une stratégie commerciale et une assistance pour la maîtrise des coûts. Les associatifs sont généralement les organismes qui proposent le microcrédit.

Le financement participatif

Encore appelé crowdfunding, il s’agit d’un moyen de financement qui donne la possibilité à l’entrepreneur de collecter des fonds auprès d’un grand public pour la création de sa société. Ce financement peut se faire sous trois formes à savoir : le prêt, le don avec ou sans contrepartie et la souscription de titres de capital et de créance émis par la structure.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*