Acheter des parts de SCPI

L’objet d’une Société Civile de Placement Immobilier ou SCPI est l’acquisition et  la gestion d’un patrimoine immobilier professionnel. Elle s’occupe de collecter de l’argent auprès des investisseurs, de trouver des biens dans lesquels investir, gérer ce parc immobilier et redistribuer ensuite les loyers et/ou les avantages fiscaux à ses porteurs de parts communément appelés « associés ».

Les avantages des parts de SCPI

Il faut préciser qu’il existe deux formes de SCPI : le SCPI à capital fixe et le SCPI à capital variable. Le SCPI à capital fixe présente comme son nom l’indique, un capital plafond qui a été au préalablement fixé par les statuts de la société de gestion. Si un associé veut se retirer, il faudra trouver un (ou plusieurs) acheteur (s) qui reprenne (nt)ses parts de façon à ce que le capital ne change pas. Pour le SCPI à capital variable, la société de gestion peut à tout moment émettre des parts nouvelles ou racheter des parts pour permettre à un associé de sortir. Ainsi, quand un associé se retire, ses parts sont rachetés par la société de gestion qui peut emmètre à son tour de nouvelles parts pour les futurs nouveaux associés.

L’achat de parts de SCPI est bien plus accessible qu’un investissement immobilier classique. En France, il y a vingt ans il était possible d’obtenir un studio à Paris pour l’équivalent de 35 000 euros. De nos jours, pour un bien immobilier similaire il faudra compter dans les 100 000 euros sans compter les frais d’acquisition. C’est pourquoi l’achat de SCPI est plus attractif et plus avantageux. Avec seulement 200 euros il est possible d’obtenir un ticket sur certaines plateformes.

Miser sur les SCPI ou investir dans l’immobilier classique ?

Cependant la question sur le fait de miser sur des SCPI ou d’investir direct dans l’immobilier se pose toujours. L’immobilier classique rassure. C’est un investissement en « dur » malgré certaines contraintes qu’il impose (mise de départ élevée, trouver des locataires, difficulté à retrouver la mise lors de la revente). Investir sur des SCPI revient donc à mutualiser les risques et à favoriser l’accessibilité avec une mise de départ minime.

L’immobilier classique tranquillise l’investisseur  du fait de sa forme concrète et matérielle mais demeure difficile d’accès aux portefeuilles de certains foyers. L’achat de parts de SCPI propose une alternative à ces personnes souhaitant avoir des revenus supplémentaires et à moindre coût.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*