Le non paiement d’un crédit à temps

Un crédit contracté auprès d’une banque engage la personne physique à respecter le paiement échelonné avant échéance de la date. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les banques s’assurent de la solvabilité du demandeur en étudiant avec beaucoup de minutie le dossier des personnes désirant obtenir un prêt, quelle que soit la nature de ce dernier d’ailleurs. Malgré toutes ces précautions, il peut arriver que le client ait des problèmes lors du remboursement de la dette. Dans ce cas, plusieurs mesures peuvent être prises à son encontre.

Un premier rappel à l’ordre

Dans la vie, des imprévus peuvent arriver à tout moment. Ces situations auxquelles on ne s’attendait pas peuvent avoir des incidences sur le remboursement du crédit contracté auprès de votre banque. Qu’il s’agisse d’une situation financière assez difficile ou d’un retard de paiement de votre salaire, cela aura pour effet de rompre le remboursement mensuel de prêt. Puisqu’un accident de parcours ne peut être évité, votre banque se montrera compréhensive à votre égard. Dans ce cas précis, aucune sanction ne sera prise à votre encontre. Un simple rappel vous sera adressé pour vous signifier votre manquement. De même, aucune pénalité financière ne sera ajoutée à votre situation déjà compliquée.

Des sanctions plus sévères en cas de récidive

Votre banque peut se montrer compréhensive lors de votre premier manquement à vos engagements. Mais lorsque la situation se répète, c’est-à-dire que vous ne respectez pas le remboursement de deux mensualités successives, alors votre banque prendra des mesures plus sévères à votre encontre. La première consiste à une mise en demeure. La justice prendra connaissance de votre dette non remboursée. Ensuite, votre nom sera inscrit dans une liste gérée par la Banque de France qui recense tous les incidents concernant le remboursement des crédits. En plus de ces mesures repréhensives, vous serez obligés de payer des indemnités de retard. Ce qui représente des frais en plus de la somme que vous devez rembourser. Une fois que la justice a pris connaissance de votre cas, ce sera à elle de juger. Dans ce cas, vous risquez la saisie de vos biens pour rembourser votre dette.